Julien NAVIER

Portrait original, à lire entre les lignes, de Julien Navier, fonctionnaire international et spécialiste de la mobilisation des ressources pour le compte des Nations Unies, membre du Conseil scientifique des Business & Legal Forums. Profil LinkedIn

Plutôt pleurotes ou shiitakés ?

Je suis en incapacité totale de répondre à la question, je confesse mon ignorance au sujet de votre deuxième proposition, en toute fidélité à la langue française j’opterais pour pleurote. C’est un choix que je qualifierais de symphonique…

Si j’étais un #

#DiversificationUnification

Pour reprendre un paradigme cher à Claude Levi Strauss qui évoque dans Race et Histoire, que notre humanité est constamment aux prises entre deux concepts dont l’un tend à l’unification tandis que l’autre cherche à maintenir ou rétablir la diversification.

Mon indispensable

N’importe quel regard qui émerge d’une toile de Lucian Freud.

La rencontre qui a compté

Aucune rencontre ne m’a fondamentalement marqué et aucune ne m’a pourtant laissé insensible. Je ne crois guère au caractère épiphanique d’une seule rencontre avec une autre personne. Je pense que les Autres se dévoilent à vous dans une forme plurielle et homogène, peu sécable d’un tout qui correspond à une démarche intellectuelle, psychologique et sociale visant à finalement créer autour de soi un environnement de rencontres possibles. André Gide disait : « Je suis un être de dialogue ; tout en moi combat et se contredit. » Je suis très sensible à cette confidence qu’il partage dans son œuvre autobiographique « Si le grain ne meurt ».

Ma préoccupation n°1

Perpétrer un état de conscience intuitive, ce sens de l’intuition, cher au philosophe Henri Bergson, et tendre à s’inscrire dans une logique d’anticipation en essayant de déterminer une trajectoire, qu’elle soit personnelle ou personnelle. S’agit-il de tracer un chemin ? Oui peut-être. François Sureau rend hommage à l’intuition et nous explique aussi son dramatique dénouement dans Le chemin des morts. C’est un texte d’une force littéraire et philosophique incroyable qui nous interroge sur les rapports que nous entretenons à nos propres facultés intuitives.

Perpétrer un état de conscience intuitive, et tendre à s’inscrire dans une logique d’anticipation en essayant de déterminer une trajectoire, qu’elle soit personnelle ou personnelle.

Julien Navier

Mon meilleur conseiller

A vrai dire je n’ai pas de conseiller, non pas que l’idée m’interdit mais j’ose avancer que l’on peut être son meilleur conseiller, ce qui n’exclut en rien de solliciter des conseils de différentes natures auprès d’un certain nombre de personnes à qui vous accordez la qualité – généralement temporaire, non définitive et souvent aléatoire – de partager leurs vues sur un sujet qui mériterait aussi leur attention.  

Une best practice

C’est très important de prendre le temps de matérialiser l’oralité. Par la parole et la dynamique de la conversation, nous échangeons souvent un volume d’idées et de concepts conséquents. Mais il faut toujours une transposition écrite. Car même si ça peut sembler secondaire, il est important de matérialiser les discussions échangées afin d’avoir un second regard sur ce qui a pu être dit, et l’objet qui peut ressortir de ces échanges.

La victoire dont je suis fière

Sur le plan professionnel, j’ai rédigé une convention entre les Nations Unies et deux états africains facilitant le retour de populations réfugiées dans leurs pays d’origine.

C’est donc une victoire sur trois aspects :

Une victoire sur le plan diplomatique, car elle réunit plusieurs États qui développent des visions et des orientations politiques très différentes mais qui viennent à s’entendre sur leur lecture et leur conception singulières de principes cardinaux relatifs au respect des droits de l’homme.

Une victoire sur le plan juridique car c’est une confirmation de l’efficacité des instruments de droit internationaux qui permettent de participer efficacement à des questions du déplacement forcé des populations et qui rendent ici justice à celles et ceux qui sollicitent la protection et souhaitent regagner leur pays d’origine. Une victoire humaine car cette convention est le fruit d’une collaboration entre un certain nombre de pays aux visions différentes, et surtout de personnes qui se sont mobilisées pour répondre ensemble à la détresse de populations déracinées par les conflits, pour combattre leur indigence et lutter contre le renoncement.

Une victoire humaine car cette convention est le fruit d’une collaboration entre un certain nombre de pays aux visions différentes, et surtout de personnes qui se sont mobilisées (…).

Julien Navier

Next step

Il n’y a pas véritablement de prochaine étape, mais plutôt une trajectoire.

Il y a, nous l’avons souligné, un chemin, un horizon et une trajectoire. Il nous appartient donc de construire les perspectives de demain, et de construire la trajectoire personnelle ou professionnelle qui s’ouvre devant nous.  

Il nous appartient donc de construire les perspectives de demain.

Julien Navier

La question que j’aurais aimé qu’on me pose

Que lisez-vous en ce moment ?

Je me replonge dans la vie de Sam Szafran à travers des entretiens entre l’artiste et l’écrivain Alain Veinstein ou s’écrivent l’itinéraire d’un artiste dans la période de l’après-guerre mais surtout, la douleur d’un homme qui enfant, avait tout perdu dans l’horreur de la Shoah. 

Prendre contact avec l’une des personnalités.
Rien de plus facile cliquez ici ou devenez AMI, Active Member to Inspire

Retrouvez toutes les rencontres des Business & Legal Forums sur www.blforums.com

Start typing and press Enter to search